Personal finance

Comment pouvez-vous éviter une grosse facture d’impôt sur les gains en capital à votre décès?

Ajouter le nom d’un enfant à vos actifs n’atteindra pas votre objectif de réduire l’impôt sur les gains en capital

Contenu de l’article

De Julie Cazzin avec Andrew Dobson

Publicité 2

Contenu de l’article

Q : Ma femme Ava et moi sommes en train de donner de l’argent à notre enfant unique, Marlena. Je sais qu’au Canada, je peux le faire en franchise d’impôt. Mais quelles sont les conséquences de l’ajout du nom de Marlena au titre sur notre résidence principale, petite propriété locative et chalet, ainsi que sur tous nos comptes bancaires ? Les trois propriétés ont été achetées dans les années 1970, il y a donc une lourde taxe sur les gains en capital à payer lorsque nous vendons ou décédons. Nous aimerions éviter cela si possible. Marlena a 60 ans, est célibataire et a un enfant, notre petit-fils Henry. Est-ce un bon moyen d’économiser sur le paiement de l’impôt sur les gains en capital ? Sinon, quels sont les autres moyens d’éviter une grosse facture d’impôt sur les gains en capital à notre décès ? — Henri

Contenu de l’article

Réponses PF : Il y a plusieurs facteurs à considérer lors de la détermination des stratégies potentielles pour minimiser les impôts. Premièrement, l’exemption pour résidence principale peut vous permettre, à vous et à Ava, d’éviter de payer l’impôt sur les gains en capital sur une partie de l’appréciation immobilière. L’exemption pour résidence principale permet un gain en capital libre d’impôt sur une propriété que vous habitez habituellement. Il n’est pas nécessaire que ce soit votre résidence principale. Elle peut être réclamée pour votre chalet. Mais comme la maison de la plupart des gens est plus chère que leur chalet, il est rare de le réclamer sur une propriété secondaire.

Publicité 3

Contenu de l’article

Un couple ne peut avoir qu’une seule résidence principale entre eux et une seule demande d’exemption pour résidence principale dans une année donnée. Étant donné que les trois propriétés ont été achetées dans les années 1970, demander l’exemption sur votre maison rendra probablement votre chalet entièrement imposable.

L’impôt sur les gains en capital n’a été introduit au Canada qu’en 1972, de sorte que seule la plus-value à partir de 1972 serait imposable. Auparavant, il y avait un choix cumulatif de 100 000 $ pour les gains en capital et, en 1994, de nombreux propriétaires de chalets et de propriétés locatives ont augmenté le prix de base rajusté de leurs propriétés pour utiliser une partie ou la totalité de cette exemption. Si vous l’avez fait, cela pourrait réduire une partie du gain en capital sur vos autres propriétés.

L’exemption pour résidence principale est réclamée lors de la vente d’une propriété. Si vous transférez un bien à un membre de votre famille, cela est considéré comme une disposition réputée, comme si vous aviez vendu le bien. La même disposition se produit au décès lorsque vous êtes réputé avoir vendu tous vos biens. Le transfert d’un bien à un membre de la famille se fait à sa juste valeur marchande, vous ne pouvez donc pas le donner ou utiliser une valeur artificiellement basse pour éviter les impôts.

Publicité 4

Contenu de l’article

Vous pourrez peut-être faire preuve de créativité et transférer la propriété partielle chaque année pendant un certain nombre d’années à votre fille pour avoir de petits gains en capital et maintenir votre revenu dans une tranche d’imposition inférieure. Mais si vous ajoutez Marlena au titre de vos propriétés, il pourrait y avoir d’autres problèmes liés à l’exemption pour résidence principale.

Par exemple, si vous ajoutez Marlena au titre de votre résidence principale aujourd’hui et que la valeur augmente jusqu’à votre décès, il se peut qu’il y ait un impôt à payer sur l’accumulation de sa part de la valeur à partir du moment où elle a été inscrite sur le titre jusqu’au moment où le bien est vendu.

Si vous vivez dans une province où les frais d’homologation sont élevés, la copropriété avec votre fille peut aider à éviter certains frais d’homologation en vertu de votre part de l’actif transmis à Marlena par droit de survie.

Publicité 5

Contenu de l’article

Avec l’immobilier, il n’y a peut-être pas beaucoup d’avantages logistiques à les posséder conjointement. Si Marlena est l’exécuteur testamentaire de vos successions, elle peut toujours être en mesure d’entrer dans la maison, de dresser un inventaire des objets et même d’inscrire la propriété à vendre sans en être propriétaire. Bien que la finalisation du processus d’homologation puisse prendre plusieurs mois, elle n’a pas nécessairement beaucoup plus de flexibilité en héritant de la maison par le biais du droit de survie qu’en étant la bénéficiaire du testament.

Publicité 6

Contenu de l’article

Avec les comptes bancaires, vous pouvez être exposé à plusieurs risques si vous ajoutez Marlena à ces comptes. Elle aurait pleinement accès à ces fonds en tant que cotitulaire du compte. De plus, tout comme d’autres actifs tels que vos biens immobiliers, si Marlena fait l’objet d’une poursuite ou s’engage dans une relation et a un différend en matière de droit de la famille, ces actifs communs pourraient faire l’objet de réclamations. Si vous avez des comptes de placement non enregistrés et que vous y ajoutez le nom de votre fille, cela pourrait entraîner une disposition réputée et un gain en capital sur une partie des placements.

Avant d’ajouter le nom de Marlena à l’un de vos actifs, veuillez considérer que les risques peuvent l’emporter sur les avantages. Parlez à votre comptable et à votre avocat spécialisé en succession pour obtenir leur avis. Étant donné que votre principale motivation semble être d’éviter l’impôt sur les gains en capital, l’ajout du nom de votre fille à vos actifs n’atteindra malheureusement pas cet objectif.

Andrew Dobson est planificateur financier certifié (CFP) et gestionnaire de placements agréé (CIM) à honoraires seulement/conseils seulement chez Objective Financial Partners Inc.

_______________________________________________________________

Si vous aimez cette histoire, s’inscrire pour la newsletter FP Investor.

_______________________________________________________________

Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suivez des commentaires. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Leave a Comment