Markets

La bourse a-t-elle déjà touché le fond ? Bank of America dit que 6 signes sur 10 indiquent non

La baisse du S&P 500 cette année, en baisse de près de 18 % depuis janvier, s’est accélérée la semaine dernière après que le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a indiqué que davantage de « douleur » était à venir.

Le marché a-t-il touché le fond ? Bank of America Research, sur la base de sa nouvelle liste de 10 signaux montrant si le marché boursier a touché le fond, dit non.

Voir ce graphique interactif sur Fortune.com

La banque a établi la liste, publiée vendredi, après avoir analysé “des données macro et ascendantes englobant la politique, l’évaluation, la croissance, le sentiment et les tendances techniques”, ont déclaré les chercheurs.

Vendredi dernier, seuls quatre des 10 critères étaient remplis. Cela signifie qu’il y en a six autres qui doivent être touchés avant que le marché ne soit vraiment au plus bas, du moins selon la formule de Bank of America.

Les quatre indicateurs considérés comme déclenchés incluent la hausse du taux de chômage. Le dernier rapport mensuel sur l’emploi, publié vendredi, a montré que le taux de chômage était passé à 3,7 % en août, contre 3,5 % le mois précédent, un signe relativement bon en termes de réduction de l’inflation, car il laisse entendre que l’économie ralentit.

Parmi les autres indicateurs positifs d’un creux de marché, citons le ratio baissier-haussier des principaux investisseurs dont les sentiments penchent vers une perspective plus baissière. Les autres étaient de multiples rallyes du marché baissier de 5% ou plus (la banque dit qu’il y a eu deux rallyes de 5% ou plus jusqu’à présent), et l’indice des directeurs d’achat – une mesure de la direction dominante des tendances économiques dans le secteur manufacturier – a améliorée d’une année sur l’autre.

Mais six signes sur 10 ne sont pas encore favorables à un rebond du marché, selon Bank of America.

La Réserve fédérale doit commencer à réduire les taux d’intérêt, ce qui indiquerait que l’inflation est sous contrôle (en fait, la Fed a augmenté les taux). De plus, la prime de risque des actions, ou les rendements excédentaires par rapport au taux sans risque que les investisseurs attendent pour prendre les risques supplémentaires liés au marché, doivent augmenter de plus de 75 points de base.

De plus, le rendement du Trésor à deux ans doit baisser de 50 points de base ou plus par rapport à ses sommets ; la courbe des taux, outil d’aide à la compréhension du marché obligataire, doit se pentifier ; le ratio cours/bénéfices du S&P 500 lorsqu’il est ajouté à l’indice des prix à la consommation doit être inférieur à 20 ; et il doit y avoir la présence de signaux « Acheter » dans le « Sell Side Indicator » de la Bank of America qui suit les recommandations d’allocation d’actions moyennes par les stratèges.

De l’avis de Bank of America, le marché a plus de place pour baisser. Et on ne sait pas quand tous les signaux d’un rebond passeront du rouge au vert.

Cette histoire a été initialement présentée sur Fortune.com

Leave a Comment