Personal finance

L’argent rend-il heureux ? Les dernières recherches pourraient vous surprendre | Finances familiales

Notre compréhension collective de la relation entre l’argent et le bonheur a fait volte-face au cours des dernières décennies, alors que les chercheurs découvrent de plus en plus des liens étroits entre les revenus des individus et leur bonheur au quotidien.

Le vieil adage « l’argent ne fait pas le bonheur » au cours des dernières décennies a évolué pour comprendre que le bonheur des individus augmente avec le revenu – jusqu’à un point d’environ 75 000 $ par an, grâce à une étude très populaire de 2010 de Princeton. En 2021, de nouvelles recherches de la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie qui ont révélé qu’il n’y avait pas un tel plateau ont changé la perception du public.

Cette recherche, dirigée par Matthew Killingsworth, chercheur principal à la Wharton School, a recueilli 1,7 million d’instantanés émotionnels au fil des jours de plus de 33 000 participants et a révélé que toutes les formes mesurées de bien-être continuaient d’augmenter avec le revenu, quel que soit le montant en dollars.

“Il n’y a pas de niveau de revenu critique qui change vraiment cette relation”, déclare Killingsworth. Et bien que le bonheur soit corrélé à d’autres facteurs de la vie, comme l’éducation et l’état matrimonial, il dit que ses découvertes indiquent que la relation entre le revenu et le bonheur est plus forte.

Cependant, le lien étroit entre l’argent et le bonheur peut avoir plus à voir avec le désir de contrôle d’un individu qu’avec un désir de possessions matérielles.

“L’argent donne aux gens un sentiment d’autonomie et de liberté pour vivre la vie qu’ils souhaitent”, déclare Killingsworth. “Ce n’est pas nécessairement parce qu’ils achètent des voitures plus luxueuses et ont de meilleurs repas, bien qu’ils le soient, mais une grande partie de ce que fait l’argent leur permet de réaliser leurs intentions et leurs désirs en tant qu’agents dans le monde, au lieu d’être trop contraints. par les ressources.

Une autre étude publiée en janvier et dirigée par Jon M. Jachimowicz, professeur adjoint à la Harvard Business School, confirme en outre les nombreuses façons dont l’argent peut être utilisé comme outil de résolution de problèmes qui se traduit par plus de bonheur global.

Dans cette étude, 522 participants ayant des revenus allant de moins de 10 000 $ à plus de 150 000 $ ont suivi les événements quotidiens et les réactions émotionnelles pendant 30 jours dans un journal. Les résultats ont montré que bien qu’il n’y ait pas de différence significative dans la fréquence des événements stressants vécus par les participants à travers les niveaux de revenu, l’argent est capable de réduire l’intensité de la réponse émotionnelle à ces événements.

Et dans l’ensemble, les chercheurs ont déterminé que les personnes ayant des revenus plus élevés déclarent des niveaux plus élevés de satisfaction à l’égard de la vie.

“Ce n’est pas que les riches n’ont pas de problèmes”, a déclaré Jachimowicz à la publication Working Knowledge de la Harvard Business School, “mais avoir de l’argent vous permet de résoudre les problèmes et de les résoudre plus rapidement”.

Aujourd’hui, alors que l’inflation continue de ronger le pouvoir d’achat des Américains, le coût du bonheur pourrait également augmenter. La plupart des salaires aux États-Unis n’ont pas suivi le rythme de l’inflation, mais les principes révélés dans les dernières recherches sur le bonheur et l’argent peuvent aider les individus à tirer le meilleur parti de ce qu’ils ont.

« Il est très facile de tirer le mauvais message de ce travail », explique Elizabeth Dunn, professeure à l’Université de la Colombie-Britannique et directrice scientifique de Happy Money. “L’argent compte pour le bonheur, cela n’a jamais été mis en doute. Mais ce n’est pas vrai que plus d’argent donne automatiquement le bonheur.

Au lieu de cela, dit-elle, les consommateurs devraient évaluer de plus près comment ils dépensent leur argent.

“Lorsque l’inflation grimpe, c’est comme si vous aviez moins d’argent dans votre portefeuille, vous devez donc faire des choix plus prudents en termes d’achat”, explique Dunn. “Les gens obtiennent plus de bonheur en achetant des expériences qu’en achetant des choses matérielles.”

De plus, les recherches de Killingsworth ont également révélé que plus les gens définissaient leur réussite personnelle en termes d’argent, moins ils étaient heureux. Ainsi, il suggère aux individus d’adopter une approche holistique.

“Certaines personnes pourraient dire : ‘Ce que l’étude de Matt montre, c’est que je devrais gagner le plus d’argent possible.’ Je dirais que plus d’argent, c’est mieux, mais c’est l’un des nombreux facteurs qui comptent », déclare Killingsworth. “Même si mes dollars réels diminuent, surtout en période d’inflation, une façon d’y penser est que vous pouvez maintenir un sentiment de contrôle sur votre vie d’une manière qui ne dépend pas autant de l’argent.”

.

Leave a Comment